Ca devait arriver... Des chercheurs américains ont démontré qu'une réduction d'environ 25% de la consommation quotidienne de calories pendant six mois a eu des effets positifs sur plusieurs indicateurs biochimiques et cellulaires du vieillissement chez des humains.

Bref, moins tu manges, plus tu dures longtemps.

L'ironie, c'est que cette étude soit parue dans le Journal of the American Medical Association, un pays où les taux d'obésité sont si importants que ça fait pencher la planète.
Mais c'est aussi des USA que provient une forme de mondialisation sournoise: les stéréotypes de la beauté qui enrichissent les plasticiens de tous les continents.
Je vous laisse deviner la suite. Ou plutôt, je vous dévoile un pan du futur, avec la couverture d'un fameux journal féminin, à paraître dans quelques années.

Bon appétit, et tous mes souhaits de longue vie!

momie